• 101233 visits
  • 90 articles
  • 12141 hearts
  • 2028 comments

Always is bullshit 29/07/2014

Always is bullshit

 
 
 
     Le 23 juillet 2010, les One Direction se formaient. Les garçons s'étaient promis de rester les mêmes et d'être toujours unis. Ils s'étaient promis de ne jamais oublier la chance qu'ils avaient eu de se rencontrer et de se soutenir coûte que coûte. Ils s'étaient promis de se rendre heureux. Pourtant, quatre ans plus tard, alors qu'ils sillonnent la planète et font la tournée des stades, Niall perd confiance, Zayn s'ennuie, Liam se ment, Louis déprime et Harry se détruit. Les villes et les dates de concerts s'enchaînent. L'équilibre précaire se maintient. Mais lorsque Harry apprend les fiançailles de Louis et Eleanor lors de leur concert à Paris, les masques tombent, les coeurs de déchirent et les vielles rancoeurs du passé refont surface.
     Le 21 juin 2014, ils brisaient leurs promesses. 
 
 
 
 
-Alors Larry Stylinson, ça n'existe plus ? 
-Ça n'existe pas.


 
 
Merci à GossipSmile, ça pourrait être le trailer de Always is Bullshit.
Je crois qu'on va se faire sponsoriser par elle pour cette fiction =) 
 






EUROPE - PART 1


PAUSE



CANADA - ETATS UNIS - PART 2

PAUSE



ETATS-UNIS - PART 3



Epilogue
 


Pour suivre la sortie des nouveaux chapitres c'est par ici : 
https://twitter.com/AIB_fiction #AIBfic 
 
@AIB_fiction @Ellie_Lefevre @Noa_Kane 
 
 
 
Always is bullshit

 
 
R E P E R T O I R E S 

N'hésitez pas à y laisser vos avis ;)
 
:
:
 « Wasn't prepared for when i met you
When ivy green saw a sea of blue. »
: 
                                                                         Always in my heart
Trailer réalisé par @Toasted_Walnut ♥ 
 
:
:
:
;
"Si Larry n'est pas réel, on aura inventé
la plus belle histoire d'amour" 

Pour les pubs de fictions, c'est sur cet article ! :)
Je les accepte toutes mais sachez que j'y réponds très peu...
:
© Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites; conformément aux articles L.1111 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle. Tous Droits Réservés.

Tags : #AIBfic - #1kiff1sourire

Prologue. 04/07/2014






22 juin 2014. 4 am.
Londres.
 


            Harry Styles tangua de gauche à droite, cherchant son équilibre, avant de se stabiliser devant la porte de son appartement du quartier chic de Londres. Il sortit son trousseau de la poche de son slim. Le garçon enfonça une à une les clefs dans l'espoir de trouver la bonne pour pouvoir s'affaler dans son lit, ou alors dans son immense canapé dans l'hypothèse où il ne parvienne pas jusqu'à sa chambre. Il était ivre, défoncé, et profondément blessé. Le loquet de la porte s'ouvrit enfin sous ses doigts tremblants et il pénétra dans la pièce obscure. Avec la lumière de son portable, il éclaira son chemin pour ne pas se prendre les pieds dans les affaires qu'il avait laissé trainer en partant. Il se dirigea vers sa cuisine, passa ses lèvres sous le robinet pour se réhydrater, et s'essuya la bouche du revers de la main. Avec toute la force qu'il lui restait, Harry réussit à se faufiler jusqu'à sa chambre et il se laissa tomber contre ses draps blancs en poussant un long soupire. Sa tête lui tournait et il ferma les yeux quelques instants, la soirée de la vieille repassant en boucle dans son esprit. L'annonce des fiançailles de Louis et Eleanor au groupe, le deuxième concert à Paris au Stade de France, et sa beuverie dans un club huppé de Londres avec les Mac Busted. Harry chercha dans son lit son portable et il se connecta à son compte Twitter. Il savait ce qu'il allait lire, il savait ce qu'il allait voir, leurs fans étaient de celles les plus réactives au monde et les rumeurs sur le Louanor étaient des plus vives ces derniers temps. Mais il continua de le faire tout en sachant que ça ne ferait que le rendre encore plus malade. Il laissa ses doigts parcourir le clavier du téléphone. Il avait envie de répondre à ce bonheur ostentatoire, éc½uré par l'absence d'attention dont il était victime. Harry n'était pas prêt de se réjouir de ces fiançailles. Louis n'avait que vingt-deux ans et il souhaitait déjà s'engager. Mais que cherchait-il à prouver ? Quelque chose qui dépassait Harry certes, mais Louis également, vu la tournure que prenait les événements. Sans réfléchir, il pianota sur son téléphone quelques mots. Il savait qu'il était en train de faire une connerie, que Modest lui tomberait dessus et que les gars du groupe lui en voudraient. Mais il en avait marre de mentir, marre de prétendre que tout allait bien. Il souffla un grand coup et tapa sur «Envoyez». Maintenant, c'était trop tard pour revenir en arrière. Il fut re-tweeté presque instantanément. Ça y est. C'était parti. En quelques secondes, ça aurait fait le tour du monde. Et les fans étaient assez intelligentes pour savoir ce que cela signifiait. C'était si évident, si facile à deviner. On l'accuserait encore de vouloir rendre tout le monde fou. Et, au fond, c'était peut-être ce qu'il cherchait.


 
                                               @Harry_Styles «Always» is bullshit.




Tags : #AIBfic - #1kiff1chatondesauvé

Chapitre 1 04/07/2014




24 juin 2014. 3:30 pm
Amsterdam
 
        La voiture noire s'engouffra dans l'ArenA dans un silence de plomb. Ce soir, il jouait à Amsterdam aux Pays-Bas et le show commençait dans quelques heures. Harry n'avait pas revu les membres du groupe depuis leur concert à Paris, il avait même oublié de tweeter sur l'événement, ce qui ne lui arrivait jamais. Ses fans françaises avaient eu du mal à lui pardonner cet écart. Le garçon passa ses mains sur son visage, faisant rebondir ses bouclettes brunes devant ses yeux. Louis et Zayn étaient arrivés dans la matinée, Liam et Niall installés dans leur hôtel depuis hier soir. Lui venait d'atterrir à l'aéroport il y avait une heure de cela. Il était en retard, ce qui n'allait pas arranger sa relation avec les autres garçons. Depuis ce fameux tweet, ils ne l'avaient pas recontacté. Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir fait parler de lui. La Twitto-sphère s'était enflammée depuis ses déclarations mais il avait fait profil bas tout du long, comme le lui avait gentiment conseillé son manager. La voiture se gara sur le parking des employés et le garçon s'échappa du véhicule aux vitres teintées. Il entendait déjà des fans hurler à l'extérieur du stade. Le soleil tapait haut dans le ciel de Hollande. Harry sortit son téléphone de sa poche et il écrivit rapidement.
 
                                            @Harry_Styles Orange orange orange.
 
Il rangea son mobile et suivit son garde du corps jusqu'à l'intérieur du stade. Encore une fois, et malgré l'habitude, il ne pu empêcher son c½ur de se contracter dans sa poitrine sous le coup du stress. Déjà, il entendit la voix de Liam résonner sur la scène et le rire de Niall. Il se dirigea vers les deux garçons, un sourire timide dessiné sur les lèvres.
 
_Hey mec ! S'exclama Liam en apercevant le bouclé venir à lui, Tu foutais quoi ?
_Il tweetait, ironisa Zayn.
 
Harry se retourna vers le beau métis qui marchait dans leur direction, suivit de près par Louis. Le répit aura été de courte durée, songea le garçon en plongeant les mains dans ses poches de jean.
 
_Oui, à l'instant, répondit-il finalement, Ce que tu devrais penser à faire de temps en temps d'ailleurs.
 
Zayn ne releva pas son insinuation et il passa à côté du groupe pour attraper une bouteille d'eau qu'il porta à ses lèvres.
 
_Le stade est génial, intervint Niall pour détendre l'atmosphère, Ce soir ça va être ouf ! Vous pensez qu'elles seront comment nos fans d'ici ?
_Aussi bruyantes que les françaises ? Proposa Liam en riant.
_Réactives, enchaîna Zayn.
_Ou déçues, murmura Louis en portant un regard à son ancien ami.
 
Harry baissa les yeux, ne préférant pas commenter la ranc½ur que Louis vouait aux Larry Shippeuses depuis quelque temps. Le garçon avala sa salive d'un air gêné tandis que Paul, leur manager, arrivait à vive allure. De sa voix autoritaire, il donna les dernières instructions pour la soirée - celles que les cinq garçons avaient entendu maintes et maintes fois depuis le début du Where We Are Tour - mais pour la première fois, son tout dernier conseil fut celui-ci :
 
_Louis et Harry. Séparés sur scène.
_Ok, répondit le premier sans une once de surprise dans la voix.
_Allez les gars, vous continuez à mettre le show sur scène, continua l'homme en feintant ignorer le visage fermé du benjamin, Vous êtes beaux, jeunes, avec du talent, tout le monde vous aime. Ce soir, vous allez encore tout déchirer !
 
Harry déglutit péniblement. Oui, on les aimait, mais quand il entendait ce genre de discours il avait l'impression que ce n'était pas toujours pour les bonnes raisons.


 
24 juin 2014. 11:10 pm
Amsterdam

 
       Les One Direction sortirent de scène sous un tonnerre d'applaudissement. Ils aimaient ça, la scène, les cris de joie, les pleures, les fans reprenant en ch½ur leurs chansons. Ils ne s'en lassaient jamais même si ils avaient souvent tendance à l'oublier. Le stress de la tournée, l'absence de leurs familles et amis, et le fait qu'ils ne seraient plus jamais des jeunes normaux. Toutes ces choses cumulées les effrayaient, les faisaient regretter parfois ce pour quoi ils s'étaient battus pendant leurs adolescents. Mais c'était tous ces moments sur scènes qui leur rappelaient qu'ils n'avaient pas fait ça pour rien, qu'ils aimaient leurs jobs et s'adaptaient aux conséquences que la célébrité leur apportait, ou du moins, qu'ils essayaient.
 
_Trop trop ouf ! S'enflamma Liam lorsque les cinq garçons pénétrèrent dans leurs loges, L'ambiance de malade !
_Trop pressé d'être demain soir ! Enchaîna Niall tout sourire, sans savoir encore ce qui allait arriver à son pauvre genou.
 
Les deux garçons commencèrent à échanger sur leurs moments préférés de la soirée pendant que Zayn s'emparait de son portable. Il s'éloigna du groupe pour joindre sa fiancée et Harry le suivit du regard, étonné que Louis ne suive pas le mouvement puisqu'ils avaient tendance à être collés l'un à l'autre ces derniers temps. Le garçon se concentra de nouveau sur ses coéquipiers, Niall était en train d'imiter une de leurs fans qu'il avait vu dans le public, pendant que Liam riait aux éclats de ses conneries. Louis était, quant à lui, assis sur le canapé de leurs loges et ôtait ses bracelets un à un en écoutant d'une oreille l'irlandais qui déblatérait sans jamais s'arrêter après chacun de leur concert. Fatigué, Harry s'adossa contre le mur derrière lui et observa Louis d'un air absent. Le garçon releva ses yeux vers lui et, à l'instant où leurs regards se croisèrent, ce dernier détourna la tête. Il avait bien appliqué les conseils de Paul, songea Harry en continuant de le toiser, Et il le faisait encore alors que le public n'était plus là.
 
_Tu es fâché ?
 
Les mots avaient franchi la barrière de ses lèvres sans que Harry ne le réalise et trois paires d'yeux se retournèrent vers lui d'un air perplexe bien qu'ils savaient tous à qui était destiné cette question. Liam et Niall échangèrent un regard lourd de sens et s'éclipsèrent de la pièce sans se préoccuper du fait que c'était loin d'être discret.
 
_Pardon ? Interrogea Louis lorsqu'ils se retrouvèrent seuls dans la loge.
_Tu es fâché ? Répéta Harry.
_Parce que tu reconnais que j'ai des raisons de l'être ? L'interrogea Louis blasé.
_A toi de me le dire.
_Putain Harry, bien-sûr que je suis fâché ! Je vous annonce mes fiançailles à Paris pendant le week-end avec ma copine et toi tu trouves encore le moyen de tout gâcher en recommençant ses conneries de Larry Stylinson. Y avait plus rien et toi tu fous la merde. T'as besoin d'être au centre à ce point là ? T'es obligé de faire passer ton égo avant mon couple ?
_C'est comme ça que tu le vois ?
_Parce qu'il y a une autre façon de le voir ? L'interrogea t-il en retour, Harry je te connais. La prochaine fois que tu as envie de foutre la merde comme ça tu me préviens avant steuplé ! Que ce ne soit pas Eleanor qui me tombe dessus dès le matin.
 
Harry ne lui répondit pas et son ami enchaîna sèchement :
 
_Pourquoi t'as écrit ça mec ?
_J'étais bourré.
_Et tu crois que ça change quelque chose à la merde que tu as voulu créer ? Siffla Louis.
_Je ne crois rien, c'est juste que j'étais sincère.
_Sincère ? S'étrangla le garçon, Mais ça ne veut rien dire ce que tu as écris !
_Tu as vingt-deux ans Louis, lui rappela Harry, Tu ne peux pas te marier maintenant, c'est ridicule !Tu vas suivre Zayn à ce point là ? Tu n'as encore rien vécu avec elle, vous vous voyez à peine à cause de la tournée, et tu veux t'engager pour la vie ? Moi aussi je te connais Louis. T'es impulsif.
_Mais je fais ce que je veux ! S'emporta le garçon.
_Justement, laisse moi en douter...
_Je ne suis pas fiancé à Eleanor pour faire comme Zayn, je le fais parce que ça me tient à c½ur et que c'est important pour mon couple. Et le fait que tu ne veuilles pas le comprendre prouve que tu ne me connais pas si bien que ça. Je ne t'ai jamais menti alors je ne vois pas pourquoi tu ne me crois pas aujourd'hui.
_Always in my heart, murmura Harry du bout des lèvres, Où je suis maintenant putain ?
_C'était un tweet.
_Tu l'as pensé.
_Un tweet, répéta Louis cassant, Un simple tweet. Arrête de t'emballer comme une gonzesse de quinze ans.
 
Harry resta silencieux, la gorge serrée et ne trouvant rien à répondre au dédain que lui adressait Louis. Finalement, il aurait préféré ne pas avoir eu cette conversation, ne pas avoir vu son regard froid qui lui disait de l'oublier lui et tout ce qu'ils avaient vécu ensemble.
 
_Alors Larry Stylinson, murmura Harry de sa voix rauque, Ça n'existe plus ?
_Ça n'existe pas, rectifia Louis.
 
Et vu le regard qui accompagnait cette affirmation, ça avait le mérite d'être clair. Harry acquiesça de la tête, ignorant ce qu'il y avait de plus à ajouter, et il tourna des talons pour quitter la pièce.
 
 
 
25 juin 2014. 10:29 am
Amsterdam

 
                                           @Harry_Styles Oh and if I had a brain.. 




Tags : #AIBfic - #1kiff1cerveaupourharry